1 juillet 2019 / Tags : ÉtudesFormationAvenir

L’enseignement supérieur sans CESS ?

La voie classique pour pouvoir s’inscrire dans l’enseignement supérieur est d’être porteur du Certificat d’Enseignement Secondaire Supérieur.
Mais pour ceux qui ne l’ont pas, il existe certaines pistes pour éviter le passage par la case CESS :

L’examen d’admission universitaire

La réussite de l’examen d’admission te donne accès à toutes les Universités ou Hautes Ecoles de la Fédération Wallonie-Bruxelles mais tu n’obtiendras pas le CESS.

Réussir cet examen te permet seulement de contourner le diplôme manquant. Tu pourras suivre n’importe quelles études supérieures de 1er cycle sauf les études en sciences de l’ingénieur, en médecine et les études artistiques (en Ecole Supérieure des Arts) qui nécessitent la réussite d’un examen d’admission spécifique.

Cet examen est organisé par les Universités de la Fédération Wallonie-Bruxelles.
Deux sessions d’examens sont organisées par année académique : l’une entre mai et juillet, l’autre au mois d’août ou septembre. Cela dépend d’une Université à l’autre.
L’examen reprend les matières de niveau de fin de secondaire.

Concrètement, il comporte obligatoirement des épreuves en français et en mathématiques. Une de ces deux matières, au choix, doit faire l’objet d’une épreuve approfondie. Depuis 2017, une langue moderne (néerlandais, anglais ou allemand) doit également être obligatoirement présentée.

Tu dois ensuite choisir trois matières parmi ces sept : histoire, géographie, physique, chimie, biologie, latin, sciences économiques.

Tu devras préparer les matières de cet examen soit par toi-même, soit via l’enseignement à distance, soit encore via des écoles privées (qui coûtent cher). Tu seras évalué par un jury que tu ne connais pas et qui ne te connaît pas non plus.

Voici les Universités et Facultés qui organisent cet examen en Fédération Wallonie-Bruxelles :

- ULB
Service des Inscriptions – Guichet des paiements (Guichet E) Bâtiment S – niveau 4 – Av. A. Buyl 87A – 1050 Bruxelles – 02/650.25.76 ou 02/650.23.26
http://www.ulb.ac.be/enseignements/inscriptions/examen-admission.html

- FUSL
Bd du Jardin botanique 43 – 1000 Bruxelles – 02/211.78.80
http://www.usaintlouis.be/sl/628.html
Pas organisé à Saint-Louis en 2018

- UCL
Secrétariat de la faculté d’ingénierie biologique, agronomique et environnementale
Croix du Sud 2 bte L7.05.10 – 1348 Louvain-la-Neuve – 010/47.36.33
https://uclouvain.be/fr/etudier/inscriptions/examen-d-admission-aux-etudes-universitaires-de-1er-cycle.html

- ULG
Service des Admissions – Place du 20-Août 7-9 – 4000 Liège – 04/366.96.66
https://www.uliege.be

- UMons
Services Inscriptions- – Place Warocqué 17 – 7000 MONS – 065/37.30.13
https://web.umons.ac.be

L’examen d’entrée pour les études en sciences de l’ingénieur (orientation ingénieur civil architecte ou orientation ingénieur civil)

Toutes les Universités qui proposent ces études organisent l’examen : UCL, ULB, ULG et UMons. Cet examen sur les matières mathématiques doit être présenté par tous ceux qui souhaitent entamer des études d’ingénieur civil, même ceux qui ont un CESS. Si tu n’as pas ton CESS, tu peux également participer à cet examen mais tu devras, en plus des mathématiques, présenter cinq autres matières. Outre le français et une langue moderne (anglais, néerlandais ou allemand), tu devras choisir trois matières parmi ces sept : histoire, géographie, physique, chimie, biologie, latin, sciences économiques.

La réussite de cet examen ne donne pas le CESS mais permet l’accès à l’ensemble des études supérieures (Université et Haute Ecole) en Fédération Wallonie-Bruxelles.

L’examen d’entrée pour les études d’assistant social ou de conseiller social

Les treize Hautes Ecoles qui proposent les études d’assistant social et l’unique Haute Ecole (Mons) qui propose les études de conseiller social organisent un examen d’admission pour ceux qui n’ont pas le CESS.
Cet examen comporte généralement une épreuve écrite et orale ainsi qu’une épreuve portant sur des branches de culture générale (géographie, histoire, mathématiques et français). Il permet uniquement l’accès à ces études et ne donne pas droit au CESS.

L’enseignement supérieur en promotion sociale

De nombreuses écoles de promotion sociale proposent des études de niveau supérieur. On parlait auparavant de graduats de promotion sociale. Ces graduats ont quasiment tous disparus et sont remplacés par :

- des Bacheliers :

Ils sont d’une durée minimum de 3 ans. Ils sont correspondants à l’enseignement de plein exercice. Sauf cinq qui sont dits « spécifiques » à la promotion sociale parce qu’ils n’existent pas dans l’enseignement de plein exercice : conseiller conjugal et familial, dessin des constructions mécaniques et métalliques, optique-optométrie, scénographie et vente.

- des BES : Brevets d’Enseignement Supérieur :

Le BES est le niveau 5 reconnu par la réforme de Bologne qui a harmonisé l’enseignement supérieur en Europe. Il se situe entre le niveau 4 (le CESS) et le niveau 6 (le Bachelier). Le BES existe en Belgique depuis 2011. Il dure minimum 2 ans.

Voici les BES qui sont actuellement organisés :
- gestionnaire d’unités commerciales ;
- conseiller en administration et en gestion du personnel ;
- conseiller en insertion socio-professionnelle ;
- formateur en alphabétisation ;
- animateur en action collective politique, culturelle et sociale ;
- régisseur général de spectacle ;
- guide touristique – guide régional ;
- webdesigner ;
- webdeveloper.

Avoir un CESS permet de pouvoir s’inscrire à un BES ou à un Bachelier en promotion sociale mais la plupart des écoles de promotion sociale organisent pour ceux qui n’ont pas le CESS un test d’admission. Ce test comporte souvent une épreuve de math et une épreuve de français.

Notons que l’enseignement de promotion sociale propose également quelques Masters.
Il s’agit uniquement de Masters en sciences de l’ingénieur industriel (en chimie, électromécanique, électronique ou en urbanisme et aménagement du territoire). Ce Master est accessible si tu es porteur d’un Bachelier de transition ou professionnalisant du secteur technique.

Tu trouveras toutes les formations (dont celles de niveau supérieur) de l’enseignement de promotion sociale à Bruxelles sur le site www.dorifor.be

Les Jurys de la Fédération Wallonie-Bruxelles pour les études d’infirmier ou de sage-femme

Ils s’adressent à ceux qui n’ont pas de CESS et qui veulent entamer des études d’infirmier ou de sage-femme.
Il faut distinguer le jury paramédical A1 du jury paramédical A2.

- Jury Paramédical A2
La réussite de ce Jury permet d’accéder aux études conduisant à l’obtention du brevet d’infirmer hospitalier (4ème degré de l’enseignement secondaire professionnel). On nomme souvent ces études de trois ans comme les études « d’infirmier breveté ». Après la réussite de la première année, tu reçois le CESS (comme à la fin de la plupart des 7 eme année de l’enseignement secondaire professionnel) à condition d’avoir réussi précédemment une 6ème année professionnelle.
Les matières qui composent ce Jury sont français, mathématiques, physique, chimie et biologie.

- Jury paramédical A1
La réussite de cette épreuve permettait auparavant d’accéder à toutes les études supérieures paramédicales de type court. Actuellement, ce jury ne donne plus accès qu’au bachelier en soins infirmiers et au bachelier de sage-femme.
Les matières qui composent ce Jury sont français, physique, chimie et biologie.

Pour tous renseignements complémentaires :
Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles
Service de la Sanction des Etudes, des Jurys et de la Réglementation

Bâtiment Les Ateliers – Rue Adolphe Lavallée 1 – 1080 Bruxelles – 02/690.85.08

Tu peux te préparer à passer le Jury paramédical A1 ou A2 avec l’enseignement à distance ou, pour le A2 uniquement, en suivant une année préparatoire. Pour avoir accès à cette année, il faut passer un test d’entrée (en français et en math).

A Bruxelles, voici les écoles qui organisent cette année préparatoire :
Institut Dominique Pire – Site Saint Thomas
Rue de Lenglentier 6-14 – 1000 Bruxelles – 02/511.53.22
Institut Dominique Pire – Site Val Duchesse
Avenue de la Sablière 1 – 1160 Bruxelles – 02/522.64.06.

VAE : Valorisation des Acquis de l’Expérience

La VAE est un nouveau système entièrement gratuit qui te permet, en prouvant cinq ans d’expérience professionnelle et/ou personnelle (y compris les années d’études supérieures réussies), d’accéder à des études supérieures ou à une formation ne menant pas à un grade académique (certificat, attestation, …) pour lesquels tu n’aurais pas le titre requis. La VAE peut aussi permettre d’être dispensé d’une partie du programme. Ce qui peut entraîner une diminution de la durée des études. Un jury évalue tes acquis sur dossier et peut les vérifier par des épreuves.

Pour en savoir plus, il faut te renseigner auprès d’une Haute école : (http://www.cghe.cfwb.be/index.php?id=655) d’une Université (http://www.ciuf.be/cms/vae-vous-etes-un-candidat-2.html) ou d’une école de promotion sociale.

Attention, ne pas confondre la Valorisation des Acquis de l’Expérience avec la Validation des Compétences. Cette dernière est également une nouvelle procédure entièrement gratuite. Elle ne permet pas l’accès à des études mais elle offre la possibilité d’obtenir directement le titre officiel d’un métier pour lequel tu prouves que tu as l’expérience ou les compétences particulières.

Par exemple :

Tu obtiens le titre de coiffeur sur base de ton expérience professionnelle de coiffeur.

Pour en savoir plus :

http://www.cvdc.be

N’hésites à lire notre article Comment obtenir son CESS ?.

Actualité récente :

Articles liés :

L'article t'a plu? Partage le :

Tu as vécu une expérience en rapport avec cet article ? Tu souhaites la partager ?
N’hésites pas à nous envoyer un texte de ta plume, peut-être qu’il sera publié !