2 septembre 2020

Les scooters partagés

Tu aimerais trouver une alternative à la voiture mais tu n’es pas encore prêt à lâcher les véhicule moteur ? L’idée de pédaler ne te botte pas trop et tu pencherais plutôt pour un véhicule pour faire de plus longs trajets sans trop te dépenser ? Dans ce cas, l’offre de scooters partagés est peut-être pour toi ! Ils te permettront de te déplacer jusqu’à 45km/h et de parcourir la ville en évitant les embouteillages.


Les avantages

L’avantage principal est certainement que le scooter te permettra d’éviter les embouteillages du centre-ville. Avec une vitesse maximale de 45km/h, les scooters partagés te permettent tout de même de te déplacer rapidement en ville sans faire trop d’efforts. Tu peux ainsi arriver au boulot à l’heure et sans suer. 

Troquer ta voiture contre un scooter participera à désengorger Bruxelles et à diminuer le nombre de voitures dans la capitale. Une étude de la FEBIAC (Fédération Belge de l’Automobile & du Cycle) indiquait que si 10% des automobilistes troquaient leurs voitures pour un scooter, cela réduirait les embouteillages de 40% et si 25% des déplacements quotidiens se faisaient en deux-roues, les embouteillages du matin disparaitraient totalement.

Utiliser les scooters permet également de réduire ton empreinte écologique. Les émissions de gaz des cyclomoteurs sont évidemment inférieures aux émissions des voitures. De plus, les offres de scooters partagés utilisent des scooters électriques qui n’émettent pas de gaz du tout (mais dont les batteries sont par contre plutôt polluantes si mal recyclées). 

 

Les inconvénients

Comme pour les vélos, on te conseillera d’être plutôt prudent lorsque tu roules en deux-roues à Bruxelles. En effet, contrairement à des villes comme Paris ou Rome dans lesquelles l’usage des deux-roues est totalement intégré, à Bruxelles, les automobilistes n’ont pas toujours les bons réflexes vis-à-vis des scooters. La plupart des accidents impliquant des motards se déroulent d’ailleurs en milieu urbain et généralement au niveau des carrefour… attention donc !

Scooty te propose une séance d’initiation si tu ne te sens pas prêt à directement te lancer dans le trafic. Ça peut être l’occasion de tester le scooter et de poser tes questions concernant la place que tu occuperas dans le trafic. A noter que les scooters partagés étant des cyclomoteurs de classe B, tu ne peux pas utiliser les tunnels du centre-ville et tu ne peux bien entendu pas rouler sur l’autoroute.

Finalement, tu verras dans notre tableau que Scooty et Felyx ne proposent aucunes assurances complémentaires. Cela signifie que si tu fais un accident, que tu es en tort et que tu abîmes le scooter, tous les frais de réparation seront à ta charge. Si tu veux en savoir plus sur le système des assurances tu peux te rendre sur notre page qui en parle.

 

Tableau récapitulatif des informations pratiques par moyen de transport :

Actualité récente :

L'article t'a plu? Partage le :

Après la lecture de cet article, tu as encore des questions ? Notre équipe se fera une joie de t’aider !

Tu as vécu une expérience en rapport avec cet article ? Tu souhaites la partager ?
N’hésites pas à nous envoyer un texte de ta plume, peut-être qu’il sera publié !