4 septembre 2020

Les transports en commun

La Région de Bruxelles-Capitale propose un réseau assez large et plutôt complet de transports en commun. Pour atteindre ta destination tu pourras ainsi utiliser le tram, bus, métro ou encore le train… ou combiner le tout.

A Bruxelles, le réseau des transports en commun est géré conjointement par la SNCB, la STIB, De Lijn, le TEC et le Waterbus pour le transport fluvial.

La carte Jump te permet de voyager en train, tram, bus et métro dans Bruxelles et sa périphérie sur le réseau MTB.

 

Le réseau MTB couvre : 

– L’ensemble du réseau de la STIB;

– Le réseau urbain de la TEC et de De Lijn en Région bruxelloise ;

– Le réseau de la SNCB en Région de Bruxelles-Capitale.

Plus d’infos sur https://www.belgiantrain.be/fr/tickets-and-railcards/jump-ticket

Les avantages

Prendre les transports en commun présente un certain nombre d’avantages.

Comme pour tous les modes de transport alternatifs à la voiture, il permet de réduire le nombre de voitures à Bruxelles. 

  • Un bus peut transporter de 60 à 105 passagers selon les modèles :

En étant optimiste et en partant du principe qu’une voiture transporte 4 passagers, cela équivaut à 15 à 26 voitures.

  • Un tram peut transporter de 200 à 400 passagers selon les modèles :

En étant optimiste et en partant du principe qu’une voiture transporte 4 passagers, cela équivaut à 50 à 100 voitures. 

  • Un métro peut transporter jusqu’à 728 passagers :

En étant optimiste et en partant du principe qu’une voiture transporte 4 passagers, cela équivaut à 182 voitures. 

Utilisés à grande échelle, ils peuvent donc réduire considérablement le nombre de voiture dans la capitale (qui, rappelons-le, sont au nombre de 175.000 pour les Bruxellois auxquelles s’ajoute 190.000 navetteurs quotidien).

En réduisant le nombre de voitures, on réduit la pollution de l’air ainsi que son empreinte écologique. Les transports en commun, bien que motorisés, sont donc une bonne alternative écologique.

De plus, utiliser les transports en commun permet généralement de se déplacer plus vite pendant les heures de pointes. Même si c’est vrai que ce n’est pas le cas pour toutes les lignes, certains transports ont leurs zones propres et permettent ainsi de contourner les embouteillages.  

Les transports en commun peuvent également s’avérer plus économiques. Tout dépend de la formule d’abonnement choisie et de la fréquence d’utilisation des transports. A noter que, en Belgique, les employeurs sont dans l’obligation d’intervenir dans les frais de transports si les travailleurs utilisent les le train, le tram, le métro ou le bus pour se rendre au travail (cette obligation découle de la CCT n° 19 octies conclue au sein du Conseil National du Travail).

Finalement, les plus optimistes affirmeront qu’utiliser les transports en commun permet d’avoir plus de temps pour soi. C’est en effet l’occasion de bouquiner, écouter de la musique, prolonger sa nuit de quelques minutes de sommeil ou encore se déconnecter d’une journée de boulot avant d’arriver chez soi.

Les inconvénients

Le principal inconvénient est le manque de flexibilité. Choisir d’utiliser les transports en commun, c’est malheureusement accepté d’être dépendant des horaires et des éventuels retards et soucis sur les différentes lignes… ce qui peut engendrer du stress.  Certains trajets peuvent également être plus compliqué à effectuer et multiplier les correspondances augmente le risque de prendre du retard sur un trajet. 

Utiliser les transports en commun c’est également réduire son confort personnel. On est sûrement moins bien installé que dans sa propre voiture, les transports sont souvent bondés pendant les heures de pointes, il y fait trop chaud en été, trop froid aux arrêts en hiver… bref, ce n’est pas toujours de tout repos.  

Tableau récapitulatif des informations pratiques par moyen de transport :

Actualité récente :

L'article t'a plu? Partage le :

Après la lecture de cet article, tu as encore des questions ? Notre équipe se fera une joie de t’aider !

Tu as vécu une expérience en rapport avec cet article ? Tu souhaites la partager ?
N’hésites pas à nous envoyer un texte de ta plume, peut-être qu’il sera publié !