27 avril 2020 / Tags : Études

Enseignement sup : examens, stages, année académique et coronavirus

Étudiants dans l’enseignement supérieur : examens, stages,  année académique et coronavirus

Comment vont se passer les examens en 2020 ? Les dates approchent et tu es dans le flou. Infor Jeunes Bruxelles et le Bureau des étudiant.e.s administrateur.rices de l’Université libre de Bruxelles résument les informations publiées ce week-end en matière de fin d’année académique dans l’enseignement supérieur.* On vous résume les règles…et leurs limites.

Quelles règles exactement ?

Ce 28 avril 2020, un arrêté de pouvoirs spéciaux qui fixe les règles en matière d’enseignement supérieur a été publié au Moniteur belge. C’est une étape importante! En effet, ces règles fixent l’organisation de la fin de l’année académique dans l’enseignement supérieur. Aussi bien à l’Université qu’en Haute Ecole ou en Ecole supérieur des Arts. Avant cela, ces règles sont des communiqués ou des articles de presse. Or, la différence est importante.

Ainsi, c’est cet arrêté qui permettra de vérifier sur quels points on déroge au décret dit “paysage“. Par exemple, si on déroge au délai d’un mois entre le moment où les examens sont annoncés et le début de la session d’examens prévu à l’article 134 du décret “paysage”. La questions agite de nombreux étudiants.

Des règles facultatives et peu de droits pour les étudiants

Comment vont se passer les examens en 2020

Ces règles sont fixées dans cet Arrêté royal de pouvoirs spéciaux n°6 et, pour les stages, dans cette circulaire 7554.

Que peut-on dire de ces règles ?  Qu’elles sont souvent facultatives. C’est à dire, qu’il n’est pas obligatoire de prolonger les sessions d’examens ou de modifier la matière. En fait, l’enseignant peut désormais changer ses modalités d’évaluation en cours de route. Par exemple, un écrit peut devenir un oral. C’est par exemple le cas du cours de physiologie/physiopathologie en sciences dentaires à l’ULB, un examen réputé difficile. Par ailleurs, on nous rapporte que des modifications interviennent moins d’un mois avant l’examen et que les cours, parfois donnés pendant le congé de Pâques, continuent d’avoir lieu.

Pas certain que ces règles protègent les étudiants….Nous en discuterons dans le Live Facebook qui aura lieu ce mardi 28 avril 2020 à 18h.

Quelles sont ces règles ?

Règles en matière d’enseignement de promotion sociale (supérieur et secondaire)

Tout d’abord, les modalités d’examen sont communiquées  obligatoirement 14 jours avant l’examen et au plus tard le 8 mai. Par exemple, dans l’enseignement supérieur, on peut remplacer les examens par des évaluations continues. Ensuite, l’établissement peut reporter de deux mois le délai entre la première et la deuxième session d’épreuves, pour les épreuves intégrées et les années diplômantes.

De même, on peut prolonger la durée d’une unité d’enseignement au 31 décembre 2020. Cela concerne les unités d’enseignement où il y a eu ni évaluation, ni cours à distance.

De plus, l’établissement peut t’autoriser à t’inscrire dans une unité d’enseignement bien que l’évaluation d’une unité d’enseignement pré-requise n’a pas été réalisée. Cette évaluation devra avoir lieu avant le 1er novembre 2020. Enfin, il n’y rien à payer pour les unités d’enseignement auxquelles tu étais inscrit le 13 mars 2020, mais que tu n’as pas suivies et que tu n’as pas présentées.

Règles en matière d’enseignement supérieur hors promotion sociale (Université, Haute Ecole, Ecole supérieur des Arts)

Modalités d’évaluation et semaine blanche

D’une part, on doit communiquer les modalités d’examens pour le 27 avril 2020 (aujourd’hui). On rappellera que le décret paysage prévoit à l’article 134 un délai d’au moins un mois entre la communication de l’horaire des examens et le début de la session. Ces modalités concernent :

  • la matière qui fera l’objet de chaque évaluation, adaptée en fonction des cours qui ont pu être suivis en présentiel, à distance, ou les deux ;
  • si l’examen est oral, écrit, en présentiel, à distance, mixte, remise d’un travail, etc. ;
  • si l’examen est à livre ouvert ou non, sous forme de QCM ou de questions ouvertes.

D’autre part, il faut prévoir une semaine sans cours entre la dernière semaine des activités d’apprentissage et le début de la période des évaluations du deuxième quadrimestre.

Évaluations à distance et prolongation de session

D’une part, en cas d’évaluation à distance, l’établissement demande à l’étudiant de lui notifier avant le 5 mai s’il n’a pas les moyens de le présenter à distance. En fait, l’étudiant doit disposer d’un ordinateur avec webcam et d’une connexion suffisamment bonne pour pouvoir présenter l’examen et être surveillé (enregistrement de l’étudiant via la webcam et le micro).

D’autre part, voici les règles en matière de prolongation de session:

  • Le 2ème quadrimestre peut être prolongé au 10 juillet 2020, mais ce n’est pas obligatoire.
  • Le 3ème quadrimestre peut être prolongé jusqu’au 30 septembre 2020, voire jusqu’au 30 janvier 2021, en cas de force majeure. Et ce, pour l’année diplômante des études menant aux grades académiques de bachelier de type court, de master, agrégé de l’enseignement secondaire supérieur, de bachelier de spécialisation et de master de spécialisation. On réserve cette possibilité d’allonger le 3ème quadrimestre jusqu’au 30 janvier 2021, aux stages et aux évaluations. Et les établissements d’enseignement supérieur ne peuvent utiliser cette possibilité qu’en dernier recours. Celui-ci est motivé par l’impossibilité matérielle d’organiser les stages et les évaluations concernées, y compris à distance.

Stages et TFE/mémoires

Au sujet des stages concernant des professions réglementées ou non,  on doit prochainement adopter une circulaire. Quant aux travaux de fin d’études et mémoires : les promoteurs et les établissements d’enseignement supérieur doivent évaluer au cas par cas la nécessité d’adapter les objectifs de ces travaux, puisque l’étudiant ne peut accéder aux bibliothèques ou à certaines données.

Modification du programme d’études (PAE)

On peut remplacer une unité d’enseignement par une autre, pour les étudiants qui ne sont pas dans une année diplômante. On peut effectuer cette modification uniquement avec l’accord de l’étudiant.

Examen d’entrée en sciences médicales et dentaires

L’examen d’entrée en médecine et dentisterie aura lieu le 28 août 2020. La date de la deuxième épreuve n’est désormais plus fixée mais aura lieu au plus tard début octobre. Ces règles modifient donc l’annonce du Gouvernement quelques jours plus tôt.

Un FaceBook Live pour en discuter

Rendez-vous ce mardi 28 avril et ce merdredi 29 avril à 18h sur notre page Facebook pour suivre le FaceBook Live et poser vos questions en direct. Vous pouvez également poser vos questions en commentaires (sur notre site ou sur Facebook) on y répondra dès demain.

 

Si tu as d’autres questions concernant le Corona Virus et son impact sur les études, le travail, le chômage, etc., consulte notre article de FAQ spécial Covid 19 !

 

 

*L’usage du masculin est épicène

Actualité récente :

L'article t'a plu? Partage le :

Après la lecture de cet article, tu as encore des questions ? Notre équipe se fera une joie de t’aider !

Tu as vécu une expérience en rapport avec cet article ? Tu souhaites la partager ?
N’hésites pas à nous envoyer un texte de ta plume, peut-être qu’il sera publié !