9 avril 2020 / Tags : Études

Etudiants dans l’enseignement supérieur et covid-19 : examens, stages et année académique 

Etudiant.e.s dans l’enseignement supérieur et COVID-19 : quoi de neuf concernant les examens, les stages et l’année académique  ?

Etudiants et COVID-19 : examens, stages et année académique

Etudiants et COVID-19 : examens, stages et année académique ? Ce 7 avril 2020, le Gouvernement de la Communauté française a communiqué plusieurs informations aux étudiant.e.s de l’enseignement supérieur. Ainsi, après plusieurs semaines de consultations, plusieurs règles ont dégagées pour adapter les examens et les stages suite au confinement. Toutefois, l’enseignement supérieur de promotion sociale n’est pas concerné et d’autres règles seront communiquées plus tard. Cet article résume ces informations. Il sera complété un peu plus tard par un commentaire critique. N’hésite pas à nous faire part de ton avis en le commentant.

Quelles sont ces “règles” ?

D’une part, le Gouvernement repousse la date de l’examen en sciences dentaires et médicales. D’autre part, l’organisation des examens et des stages est adaptée et ainsi qu’une aide financière pour aider certain.e.s étudiant.e.s .inscrits dans l’enseignement supérieur hors promotion sociale. Que faut-il en penser ? Nous ferons une analyse de ces règles dans les heures à venir. A l’évidence, elles ne révolutionnent rien. En attendant, laisse nous ton avis en commentaire de cet article.

Concernant l’examen d’entrée en sciences médicales et dentaires

L’examen d’entrée en sciences dentaires et médicales est décalé au 28 août 2020 (première session) et au 14 octobre 2020 (deuxième session). Pour l’instant, aucune information n’a été communiquée concernant les modalités d’inscription.

Concernant la matière, les dates et les modalités des examens

La règle est que tous les examens sont maintenus. Même si le confinement est prolongé au-delà du 19 avril 2020. Et pour le surplus, il y a deux règles obligatoires et plusieurs autres qui ne le sont pas.

Deux règles obligatoires

Deux règles obligatoires sont prévues. D’une part, la matière, la manière d’interroger et les dates d’examens devront être communiquées pour le 27 avril 2020 au plus tard. D’autre, part, pour les étudiant.e.s inscrit.e.s à l’Université, une semaine doit séparer la fin des cours et le début de la session académique.

D’autres règles facultatives

Pour les reste, les règles sont facultatives. Plus précisément, elles devront être discutées au sein des établissements d’enseignement supérieur (hors promotion sociale).

Adaptation de l’année académique

Ainsi, les établissements d’enseignement supérieur peuvent modifier l’année académique. D’une part et pour tou.te.s les étudiant.e.s, la session des mois de mai/juin peut être prolongée jusqu’au 10 juillet 2020 inclus. D’autre part et uniquement pour les étudiant.e.s en année diplômante, la session des mois d’août/septembre peut être prolongée jusqu’à quatre mois et demi. Dans ce cas, il ne faudra pas payer de minerval. Pour ces mêmes étudiant.e.s, les examens, mémoire, stages ou travaux peuvent être organisés pendant l’état (troisième quadrimestre).

Concernant les TFE/mémoire et les stages 

Pour le dire simplement, les TFE/Mémoire sont maintenus. Par ailleurs et concernant les stages, il faut distinguer deux situations.

    • D’une part, pour les stages des professions (para-)médicales[1] et en architecture. Les heures de stage doivent être prestées mais des aménagements sont possibles. Comment ? En prestant des heures supplémentaires :
      • chaque jour ;
      • pendant le troisième quadrimestre [les mois de juillet, août et septembre] ;
      • en prolongation de session [jusqu’à quatre mois et demi après la fin de la deuxième session] ;
      • ou, pour les étudiant.e.s qui ne sont pas en année diplômante, lors de l’année académique suivante.
    • D’autre part, pour les autres stages. Les jurys peuvent remplacer les stages par d’autres évaluations. Lorsque cela n’est pas possible, le stage peut être reporté :
      • pendant le troisième quadrimestre [les mois de juillet, août et septembre] ;
      • en prolongation de session [quatre mois et demi] ;
      • lors de l’année académique suivante ;
      • ou, lorsque ce n’est pas possible, en dispensant de stage l’étudiant.e qui aurait déjà presté 75% du stage.
    • Enfin et quel que soit le stage, le jury peut valoriser le volontariat pour compléter les heures de stage.  Néanmoins, il faudra respecter deux conditions. La première est que le.la stagiaire doit avoir été encadré.e pédagogiquement. La deuxième concerne uniquement les professions réglementées. Ainsi, les actes posés doivent correspondre à ceux repris dans les référentiels européens. Par exemple, trier des patient.e.s à l’accueil ou faciliter le travail administratif ne figure pas parmi ces référentiels pour les stages en médecine.


Concernant les aides sociales

Les services sociaux des établissements d’enseignement supérieur percevront un montant de 2,28 millions d’euro pour aider les étudiants défavorisés. Cela permettra de payer, par exemple, des frais locatifs et/ou des abonnements informatiques. Mais les conditions pour en bénéficier n’ont pas encore été communiquées.

Tu te poses d’autres questions liées au covid 19 et son impact sur le chômage, le logement, le job étudiant, consultes cet article.

N’hésites pas à nous contacter, l’équipe d’Infor Jeunes Bruxelles est là pour répondre à toutes tes questions !

#StayTuned

[1] Sciences médicales, sciences dentaires, sciences vétérinaires, sciences pharmaceutiques, kinésithérapie, infirmiers responsables de soins généraux, sage-femmes.

 

D’autres questions sur le coronavirus / COVID-19 en tant qu’étudiant ? Consulte notre FAQ.

Actualité récente :

Articles liés :

L'article t'a plu? Partage le :

Tu as vécu une expérience en rapport avec cet article ? Tu souhaites la partager ?
N’hésites pas à nous envoyer un texte de ta plume, peut-être qu’il sera publié !

Tu as une question spécifique ? Notre équipe se fera un plaisir de t’aider !

Vous pouvez commenter cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Vous , le dimanche 19 avril 2020 17:01:56

Bonjour, je voulais savoir pourquoi les étudiants du secondaires supérieurs de promotion sociale doivent présenter leur session d'examen, les stages. Alors, qu'ils subissent comme tout le monde cette crise sanitaire et pourquoi ont en prends pas compte et ont en parlent pas comme les autres étudiants. Bien à vous

Francois , le lundi 20 avril 2020 13:49:56

Bonjour, Les modalités d'organisation de fin d'année en promotion sociale ne sont pas encore connues: http://www.enseignement.be/upload/circulaires/000000000003/FWB%20-%20Circulaire%207542%20(7795_20200420_095840).pdf Les modalités d’organisation de la fin de l’année feront l’objet d’une nouvelle circulaire dans les prochains jours, après concertation avec toutes les parties prenantes et modifications des dispositionsdécrétales ou réglementaires qui s’imposent dans le contexte actuel.Celles-ci devront être communiquées aux étudiants au plus tard pour le 8 mai prochain. Bien à toi