28 mai 2021 / Tags : CultureFormationOrientation

Devenir artiste ou créateur: comment t’orienter dans les domaines créatifs et culturels ?

Tu rêves de devenir artiste ou créateur? Tu t’intéresses à un ou plusieurs domaines artistiques, tu souhaiterais y faire ta place, mais tu te demandes comment y parvenir ? Dans cet article, nous t’éclairons sur les enjeux et défis de ces secteurs, les savoirs faire et savoirs être à acquérir et les contextes de travail.

devenir artiste

Les objectifs de cet article
T’aider à clarifier ton choix pour te lancer (ou non) dans ces secteurs, savoir comment te préparer et découvrir les filières d’études.

Artiste ou créateur?

L’artiste et les secteurs artistiques

Il créé des œuvres originales et/ou interprète des œuvres appartenant à l’histoire classique ou contemporaine. Les secteurs traditionnels sont les arts visuels ou plastiques (peinture, dessin, sculpture, photographie) et les arts du spectacle (théâtre, danse, arts de la rue, cirque, musique).

L’artiste part de lui, de son univers pour positionner son travail artistique avec et en fonction des autres. Il maitrise des techniques et exprime sa singularité. C’est-à-dire sa touche personnelle, son regard et le point de vue qu’il porte sur le monde. Il le fait à travers les œuvres qu’il crée. Il est considéré comme professionnel s’il fait de son activité artistique son activité principale et quotidienne et qu’il est reconnu dans son domaine.

Savoirs faire

L’artiste développe une diversité de savoirs faire pour diversifier ses activités dans le temps et garantir ses revenus. Pour faire sa place, il doit comprendre le fonctionnement de son secteur d’activité . Connaitre les institutions de références, demander des subsides, répondre à des concours et présenter son travail artistique.

Exemples : le photographe ou le peintre qui développent un travail personnel décident des thématiques, des médiums utilisés et de la période à laquelle ils vont rendre visible leurs œuvres. Ainsi, chaque artiste gère son temps de création car l’ensemble de ses activités ne demande pas le même temps et investissement. Ce qui lui permet de s’investir dans d’autres activités comme la photographie de mariage ou de portraits, donner des cours dans une école d’art. Chaque artiste développe son parcours artistique en fonction de ce qui est important pour lui et de ses objectifs. Il peut aussi répondre à des commandes ou collaborer avec d’autres artistes. C’est ce qui se pratique dans le secteur des arts de la scène pour créer des spectacles ou de performances.

Savoirs être

L’artiste doit être capable de développer son réseau, rester curieux et être à l’aise pour créer des contacts, rencontrer de nouvelles personnes. En effet, il est amené à démarcher vers les autres pour présenter son travail et ainsi trouver sa place ou collaborer avec d’autres artistes ou professionnels. Il est utile de rester informé de ce qui se passe dans son secteur. Il faut donc fréquenter les lieux et les évènements pour rencontrer d’autres artistes et découvrir leur travail ainsi que les personnes importantes comme les responsables de structures, programmateurs ou encore chargés de diffusion et de production.

devenir artiste

Le créateur

Il travaille dans le secteur « des industries culturelles et créatives ». Il gère la création artistique et la mise en place de processus de production. Ce secteur regroupe : l’architecture, les musées, les métiers de l’artisanat, le cinéma, le multimédia, la télévision, le design, la mode, les arts numériques, les festivals, la littérature, l’édition et la radio.

Il y a différentes manières de travailler dans ces secteurs . Utiliser des processus créatifs qui répondent à une fonctionnalité et à une valeur commerciale. Ou alors utiliser ses savoirs pour informer et sensibiliser des publics via l’art. Par exemple commissaire d’exposition ou encore conservateur d’œuvres d’art.

Savoirs faire

Le créateur va devoir acquérir de nombreuses compétences techniques et travailler avec rigueur. En effet il répond à des commandes et des objectifs qui auront des implications dans le réel. Contrairement à l’artiste qui travaille et exprime librement sa singularité. Par exemple, l’architecte gère les travaux de construction, les délais, les techniques, le budget et respecter les normes et sécurité.

Savoir-être

Le créateur tient compte d’un cahier des charges que va lui imposer le commanditaire. il doit extrêmement bien communiquer pour comprendre les attentes de celui-ci. Il doit aussi respecter les contraintes techniques et matérielles demandées par son client. En tant qu’expert dans son domaine d’activité, c’est lui qui garantit ce qui est faisable ou non. Il doit dès lors communiquer les limites et possibles à son client et savoir mener à bien le projet en trouvant des compromis.

Exemple : le graphiste créé un logo, des affiches et des flyers à la demande d’un commanditaire. Pour les concevoir, il analyse l’image de son client et utilise un ensemble de techniques pour exprimer son idée. Ce processus artistique tient compte des contraintes matérielles, du budget et des attentes du client.

Différences entre artiste et créateur

L’artiste est autonome, il choisit son temps de travail et le type d’œuvre qu’il créé. Ensuite il les rendra visible via des centres d’arts, musées, théâtres, centres culturels, etc. C’est lui qui décide de diversifier ses activités et son contexte de travail. Ainsi c’est lui qui décide de travailler chez lui, dans un atelier seul ou avec d’autres.

Le créateur qui répond à des commandes, organise son temps autrement. Il utilise des processus créatifs, l’esthétique et développe une vision pour répondre à des commandes extérieures qui sont fonctionnelles et dont la valeur marchande est connue à l’origine de la commande. Le créateur travaille dans des structures qui incluent d’autres collaborateurs afin de gérer l’ensemble des étapes du processus. Il peut alors s’entourer de gestionnaires de projets, de commerciaux, ou encore d’experts techniques. Il va alors travailler dans un bureau incluant ces autres collaborateurs comme un bureau d’architecture ou une agence de graphisme ou de publicité.

Définir mes préférences

Maintenant que tu connais la différence entre l’artiste, le créateur et le fonctionnement de leurs secteurs, voici les questions que tu peux te poser pour t’aider à définir tes préférences.

> Souhaites-tu développer ta propre créativité librement à travers des œuvres artistiques ?

> Préfères-tu avoir un métier créatif qui répond à des contraintes avec le sens du service et de l’écoute ?

Sache que ton parcours dans ce domaine peut t’amener à occuper les deux positions en fonction du secteur d’activité, de tes objectifs et des savoirs faire et savoirs être que tu souhaites acquérir.

Les points communs

Maitriser des techniques et des processus exigent d’y consacrer du temps et de se former régulièrement. L’artiste ou le créateur utilisent leurs mains et/ou leur corps, des outils ou des machines.

Développer sa créativité demande d’être curieux, d’approfondir ses connaissances et ses savoirs théoriques, de faire des essais, de chercher mais aussi d’oser prendre des risques, de se dépasser, de rester informé de l’actualité de son secteur et de partager son travail avec d’autres.

Initier et développer des projets demande un travail de collaboration, créer des contacts et intégrer des réseaux, savoir présenter et défendre un travail artistique.

devenir artiste

Comment découvrir et te préparer à des études artistiques ?

Les pistes sont nombreuses en fonction de ton âge et de tes objectifs. Sache en effet qu’il est indispensable de consacrer du temps à ta pratique artistique et d’acquérir des connaissances dans ton domaine.

Tu peux ainsi exercer ta pratique via des ateliers et des cours réguliers. De nombreuses structures proposent des ateliers et des cours. A Bruxelles, il existe des académies d’art pour t’initier et pratiquer diverses disciplines artistiques à des horaires variés. L’avantage : la qualité des cours donnés par des artistes professionnels qui te guideront dans ta pratique et l’accessibilité des prix.

Tu peux également aiguiser ton point de vue et acquérir des connaissances en découvrant des artistes et l’actualité des secteurs artistiques. Tu peux le faire via des visites d’expositions, de musées, des voyages culturels, des rencontres, des sorties aux spectacles ou au cinéma. Pour découvrir l’actualité culturelle à Bruxelles consulte l’agenda culturel à Bruxelles.

Finalement, tu peux choisir une option artistique dès les études secondaires. Ou encore suivre une année préparatoire via une 7e arts du spectacle et techniques de diffusion.

Les filières d’études

Il existe différentes filières et préparations en fonction du secteur d’activité que tu choisis. En effet, les exigences, les compétences et les savoirs à acquérir ne sont pas les mêmes pour devenir artiste ou créateur. Etudier dans ces domaines nécessite une implication en temps et en énergie utile pour faire émerger ton potentiel.

Les avantages d’étudier dans une école sont variés. Rencontrer d’autres jeunes avec qui partager et élaborer des idées, avoir à sa disposition du matériel technique, se tenir informé des évolutions de son secteur, rencontrer des professionnels ou encore bénéficier d’ateliers préparatoires pour se lancer dans le monde professionnel. C’est en quelque sorte un tremplin, un cadre de travail, un temps d’apprentissage pour la recherche, l’acquisition de techniques, une culture générale et critique. C’est la filière des écoles supérieures d’art (E.S.A) qui est conseillée pour entreprendre des études artistiques. En effet, ces écoles sont spécialisées dans ce domaine. Néanmoins, comme indiqué ci-dessous, d’autres filières proposent aussi des options qui n’existent pas ailleurs.

Les ESA

Les écoles supérieures d’art te préparent aux secteurs artistiques et créatifs. Pour y rentrer, il est conseillé d’avoir une expérience pratique et théorique car une épreuve d’admission est demandée. Certaines écoles proposent dès lors des cursus préparatoires.

Les Hautes Ecoles

Certaines écoles proposent des options d’arts appliqués comme le stylisme, la publicité, la décoration d’intérieur, les arts du tissu ou encore l’architecture des jardins. Il n’y a pas d’épreuves d’admission.

La promotion sociale

La promotion sociale propose des options exclusives. C’est par exemple le cas de la bijouterie. Cette filière s’adresse à tout adulte qui souhaite se former ou se réorienter en fonction d’horaires variables.

L’alternance

Le centre de formation en alternance de l’EFP. Celui-ci combine la pratique professionnelle en entreprise et les cours au centre de formation. C’est donc une filière orientée vers le monde de l’entreprise qui privilégie l’apprentissage concret et manuel sur le terrain. Tu trouveras plusieurs formations comme technicien de costumes de spectacles, photographe en techniques numériques, ébéniste ou encore restaurateur de meubles anciens.

Pour aller plus loin

Tu souhaites t’informer sur les secteurs et métiers et consulter les parcours d’études en secondaires ou études supérieures? Consulte le site du SIEP.

Des questions ? Tu souhaites être accompagné pour bien comprendre les enjeux de ces secteurs et métiers ? Contacte notre service gratuit en orientation scolaire et professionnelle pour prendre un rdv.

Actualité récente :

Articles liés :

L'article t'a plu? Partage le :

Après la lecture de cet article, tu as encore des questions ? Notre équipe se fera une joie de t’aider !

Vous pouvez commenter cet article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Tu as vécu une expérience en rapport avec cet article ? Tu souhaites la partager ?
N’hésites pas à nous envoyer un texte de ta plume, peut-être qu’il sera publié !