6 avril 2020 / Tags : AutonomieDécouverteÉtudesVoyage

Préparer ton départ pour étudier à l’étranger

Ça y est ta décision est prise, tu souhaites partir étudier à l’étranger ! Partir, c’est une expérience unique, découvrir un nouvel environnement, une nouvelle culture et de nouvelles personnes. Cela implique aussi de s’éloigner de sa famille, de ses amis et de ses repères habituels.

Pour réaliser ce projet dans les meilleures conditions possibles, nous te conseillons de te préparer à l’avance par l’analyse de divers paramètres. Dans cet article l’équipe du service en orientation scolaire et professionnelle d’IJBXL, te propose un ensemble de points à aborder pour mieux préparer ton départ.

Partir étudier à l’étranger : un véritable projet

A l’origine d’une envie de partir étudier à l’étranger, il y a une envie, un rêve que tu anticipes et dans lequel tu souhaites te projeter. Par exemple : je suis passionné par les nouvelles technologies et j’aimerais partir étudier dans une école spécialisée au Canada.

Pour réaliser ce rêve, le concrétiser, tu vas donc procéder par étapes. C’est ainsi que ce rêve va devenir un projet. Et par conséquent, sa réalisation va nécessiter la mise en œuvre de ressources  à la fois humaines et matérielles.

 

partir étudier à l'étranger

Quelles sont les questions à te poser pour concrétiser ton envie ?

La série de questions que nous te proposons plus bas dans l’article correspond à des étapes à réaliser avant ton départ, pendant ton séjour et à la fin de tes études. A ce stade, tu penses peut-être : pourquoi préparer toutes ces étapes, pour moi l’important est de partir et on verra comment ça se passe sur place.

Pour mener à bien la réalisation de ton projet, il faut notamment opérer une série de choix avant ton départ. Tu devras également prendre des décisions durant ton séjour. En effet, ton projet va peut-être se transformer et t’ouvrir des portes inattendues. Partir étudier à l’étranger, c’est initier un processus de changement.

La façon dont tu te seras impliqué dans ton projet et ta capacité à saisir les opportunités qui vont s’offrir à toi, donneront encore plus de valeur à cette expérience.

Quels sont tes motifs de départ pour étudier à l’étranger ?

Tu peux vouloir partir à l’étranger pour de multiples raisons : te former dans la discipline de ton choix, apprendre une nouvelle langue, découvrir d’autres modes d’enseignement et de pédagogies, découvrir une nouvelle culture …

Un projet demande de se mobiliser, et donc de ne pas rester sur des impressions ou des ressentis. Par conséquent, ce départ va solliciter ton audace d’agir, de faire de nouvelles rencontres et de chercher de l’information. Le but est alors d’arriver à formuler tes propres motifs de départ et de les relier avec ce qui fait sens pour toi.

Définis et précise tes critères pour effectuer tes choix

Si je souhaite étudier dans une école spécialisée dans ma discipline, quelle est sa spécificité et ses atouts, comment se démarque-t-elle d’autres programmes ?

partir étudier à l'étranger

Considère chacun des points abordés ci-dessous comme  des critères. Trie-les par ordre d’importance afin d’évaluer ce qui compte pour toi. Dans un second temps, il faudra chercher l’information qui te permettra de répondre à chacune de ces questions.

Liste de critères :

– Le programme d’études (identifie tes attentes)
– La réputation, le prestige de l’école
– La pédagogie et l’expertise des enseignants
– La durée des études, les formations complémentaires, les stages, la taille des groupes
– L’école et son environnement (quels sont tes besoins pour être bien ?)
– Ton lieu de vie et d’études (grande ou petite ville, proximité de la campagne)
– La mobilité et les accès entre les pays si tu souhaites revenir régulièrement chez toi
– Les activités et opportunités sur place (rencontres, voyage, organismes sportifs, etc…)
– La culture et les traditions du pays
– Le diplôme et la correspondance des titres (équivalence de diplôme à l’aller comme au retour)
– Le marché de l’emploi de ton futur secteur d’activité dans le pays d’études
– L’accès à la profession (quels sont les statuts existants)
– Le coût des études et de la vie
– Quel est le niveau linguistique requis (passation de tests ?)
– Ton réseau : as-tu des contacts dans le pays de ta future destination ?
– Qui te soutient dans la mise en place de ton départ ?

Essaie de repérer les infos que tu te sens capable de trouver par toi-même et celles qui vont poser le plus de difficultés. Pour la seconde catégories, n’hésites pas à demander de l’aide, tu peux contacter un membre de notre équipe d’orientation, un soutien que tu connais ou une structure aidante.

Projet d’études et projet professionnel

Partir étudier à l’étranger c’est également l’occasion de réaliser un stage dans ton futur métier. Intégrer une équipe afin de découvrir sa vision du métier, ses valeurs, ses habitudes et son style de vie. Certains secteurs sont plus développé à l’étranger et t’apporteront de nouvelles possibilités. Si les opportunités sont présentes, elles nécessitent néanmoins un état d’éveil, une sensibilité à la culture, aux traditions et besoins du milieu dans lequel tu vas vivre et étudier.

C’est ton expérience dans son ensemble avec ses détails et leur richesse qui nourriront aussi tes valeurs et ton futur projet de vie professionnelle.

Les pistes et conseils pour préparer ton départ

– Des études à l’étranger demandent une préparation entre 8 et 18 mois à l’avance.
– Le système belge reste très abordable, partir à l’étranger demande souvent de solliciter plus de ressources financière : bourses ou prêts.
– Comment être accepté dans une école à l’étranger ? Meilleurs sont tes résultats académiques antérieurs, plus tu seras avantagé.
– La préparation linguistique est nécessaire pour suivre les cours

Les liens utiles pour partir étudier à l’étranger

www.mobilitedesjeunes.be > infos & programmes de mobilité pour les jeunes
www.wallangues.be > formations et testing de langues gratuit
www.euroguidancebelgium.be > études et formations en Europe
www.diplomatie.be > contacts ambassades, consulats et information sur les pays de destination
www.wbi.be > le guide Ulysse t’informe de la possibilité d’études dans les pays partenaires de la FWB

Conclusion

A la lumière de cet article, pose-toi la question sur ce que tu souhaites vraiment expérimenter et apprendre ? Comment ton projet à l’étranger va-t-il y répondre ?  Quelles sont les ressources ou les atouts  qui vont t’aider dans ton projet?  Quelles sont les qualités que tu souhaites acquérir : la sociabilité, relever des défis, l’autonomie, le bilinguisme …

Pour conclure voici un extrait de la théorie de l’happenstance :

Partir à l’étranger implique la découverte et l’ouverture aux autres faisant ainsi, la part belle à l’imprévu. La théorie de l’happenstance soutient que la réussite d’un parcours professionnel ne tient pas uniquement compte du choix de la profession ou d’une université mais de la disponibilité de la personne à saisir les occasions qui se présentent et à les exploiter. Les occasions de réussir naissent d’événements planifiés comme de situations imprévues. Ainsi, chaque situation est une nouvelle chance si elle est identifiée et exploitée.

 Si tu le souhaites tu peux aussi consulter notre article sur les séjours Erasmus.

Et si tu as des questions pratico-pratiques, n’hésite pas à nous contacter !

Actualité récente :

L'article t'a plu? Partage le :

Après la lecture de cet article, tu as encore des questions ? Notre équipe se fera une joie de t’aider !

Vous pouvez commenter cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Vous , le mercredi 8 avril 2020 11:41:03

Bonjour, Est-il possible que l’année académique soit prolongée jusqu’en juillet ? Ont-il le droit de faire ça ? Parce que j’ai déjà un job étudiant qui débute fin juin. Merci de votre réponse.

Francois , le jeudi 9 avril 2020 09:44:15

Bonjour Valerio, Quel type d'enseignement suis-tu ? Pour l'enseignement supérieur, il se peut dans certains cas que l'année soit prolongée jusqu'au 10 juillet. Pour l'enseignement secondaire, cela semble moins probable. Si le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles le décidait, ils auraient bien le droit de prolonger l'année scolaire jusqu'en juillet. Mais pour l'instant, il semble que la tendance aille plutôt vers une fermeture des établissements au 30 juin. Mais à suivre bien sûr en fonction de l'évolution de l'actualité. Bien à toi

Tu as vécu une expérience en rapport avec cet article ? Tu souhaites la partager ?
N’hésites pas à nous envoyer un texte de ta plume, peut-être qu’il sera publié !