Vos questions

Puis-je conclure un contrat de travail oralement ?

Oui, s’il s’agit d’un contrat à durée indéterminée. En effet, dans ce cas de figure, un contrat écrit n’est pas obligatoire : un accord verbal peut suffire.

Toutefois, afin de mettre noir sur blanc les conditions de travail qui ont été convenues (rémunération, avantages extra-légaux, horaires…), nous te conseillons de conclure un contrat écrit. Cela permet d’éviter tout malentendu.

Pour certains types de contrats de travail, un contrat écrit est en revanche obligatoire. C’est notamment le cas pour :

  • les jobs d’étudiant ;
  • les contrats à durée déterminée ou un pour travail nettement défini ;
  • les contrats de remplacement ;
  • le travail à temps partiel ;
  • le travail intérimaire ;
  • les contrats d’occupation de travailleurs à domicile.

Tu trouveras plus d’infos sur les contrats de travail sur le site du SPF Emploi, Travail et Concertation sociale : http://www.emploi.belgique.be/defaultTab.aspx?id=42017

Je viens de signer un contrat d’occupation d’étudiant, quelle est la durée de la période d’essai ?

Dans le cadre d’un contrat d’occupation d’étudiant, les trois premiers jours de ton contrat sont automatiquement considérés comme période d’essai. Durant ce délai, toi comme ton employeur pouvez chacun rompre le contrat sans préavis ni indemnité.

Seuls les contrats d’occupation d’étudiants et les contrats de travail intérimaire continuent à bénéficier d’une période d’essai. À part pour ces deux exceptions, il n’est légalement plus possible de prévoir une période d’essai et ce, depuis le 1er janvier 2014.

Salaire brut, salaire imposable, salaire net : quelles différences ?

Le salaire brut est une expression comptable qui désigne la rémunération à laquelle a droit un salarié pour le travail accompli. Cette rémunération est calculée avant toute retenue fiscale ou sociale. D’où son caractère « brut ».

La sécurité sociale en Belgique est un système basé sur l’entraide. Elle permet de garantir des revenus ou des soins particuliers à tout citoyen qui n’est pas capable momentanément, ou de manière prolongée, d’assurer lui-même son revenu ou d’avoir des soins suffisants. C’est pourquoi, dans le régime des salariés, tant les employés que les employeurs doivent payer des cotisations à l’ONSS (Office National de Sécurité sociale). Une cotisation personnelle, égale à 13,07% de ton salaire brut, est donc déduite chaque mois. Suite à ce calcul, on obtient ce qu’on appelle le « salaire brut imposable ».

De ton salaire brut imposable, ton employeur déduit ce qu’on appelle le précompte professionnel.  Le précompte professionnel est une avance sur l’impôt auquel est soumis, chaque année, tout travailleur belge. Cette avance est retenue tous les mois par ton employeur et reversée à l’État belge. L’objectif de ce système est de privilégier un versement d’une partie de tes impôts petit à petit plutôt que t’obliger à payer une somme importante en une seule fois. Cette retenue dépend essentiellement de l’importance de ton salaire brut imposable et de la composition du ménage. Pour connaître plus précisément le montant de ton précompte professionnel, tu peux te rendre à la page suivante : https://finances.belgium.be/fr/entreprises/personnel_et_remuneration/precompte_professionnel/calcul

Après ces différentes retenues, tu obtiens alors le montant de ton salaire net.  Celui-ci  correspond au salaire que tu toucheras réellement à la fin du mois sur ton compte bancaire.

NB : Lorsque tu travailles comme étudiant, tu as droit à un quota de 475 heures par année civile pendant lequel ton salaire brut est pratiquement le même que ton salaire net. En effet, durant ce quota de 475 heures, on ne te retire que 2,71% de cotisations sociales et aucun précompte professionnel.