30 mai 2022 / Tags : EuropeLégislationPolitiqueSociété

Le système politique belge

Comprendre le système politique belge, c’est possible!

Néanmoins, être un « bon citoyen » et se tenir au courant des affaires politiques, c’est plus facile à dire qu’à faire.

En effet, de par son histoire, la Belgique a un système politique très complexe et assez difficile à comprendre.

En résumé, en Belgique on a:

  • Un État Fédéral
  • Trois Régions
  • Trois Communautés
  • Dix Provinces
  • Environ 580 Communes

– 
Mais comment tous ces  niveaux de pouvoir s’articulent entre eux? C’est là que le surréalisme belge opère. Essayons de clarifier tout ça.

Comprendre le système politique belge. IJBXL t'explique

La Belgique : monarchie constitutionnelle parlementaire

Et oui ! Le chef de l’État Belge est un Roi.

Mais attention : on parle ici de monarchie constitutionnelle. Cela veut dire que la Constitution définit le rôle, et donc le pouvoir du Roi .

La Constitution rassemble un ensemble de textes fixant les règles juridiques fondamentales d’organisation et de fonctionnement de notre État. Elle fixe également le fonctionnement de ses institutions ainsi que les droits et les libertés de ses citoyens.

La monarchie est constitutionnelle mais également parlementaire. Cela signifie que, au travers de la Constitution, on décide que le Roi des Belges est un symbole et n’a pas de rôle fonctionnel au sein de l’État belge. Le Roi ne peut donc pas entreprendre quoi que ce soit sans l’accord du gouvernement.

La Belgique: un État fédéral

 Cela signifie qu’en Belgique le pouvoir et les décisions sont partagés entre l’État fédéral et des entités fédérées.

Il y a d’une part un gouvernement fédéral, dirigé par le premier ministre. Et d’autre part un gouvernement pour chaque entité fédérée.

Chaque gouvernement peut prendre des décisions de manière autonome. Néanmoins, tout le monde ne peut pas prendre des décisions à propos de tout et n’importe quoi. Le champ d’action et les compétences de chaque gouvernement sont limités et définis dans la Constitution.

Un État fédéral est des entités fédérées

Les entités fédérées sont:

  • Les trois Régions: Bruxelles-Capitale, Wallonie, Flandre
  • Les trois Communautés: française, flamande, germanophone


Les trois Régions sont définies sur base du territoire. Au centre il y a la Région de Bruxelles capitale. Au nord, la Région flamande. Au sud, la Région Wallonne.

Les trois Communautés sont définies sur base de la langue et la culture commune. Elles ne dépendent pas d’un territoire, mais plutôt d’un groupe de personnes, de citoyens qui partagent une culture commune et une langue commune. C’est pour cette raison que, par exemple, la communauté française est présente à la fois en Région Wallonne et en Région de Bruxelles-Capitale.

Chaque Région et chaque Communauté a ses propres gouvernements et parlements.

Quelle articulation entre l’État fédéral et les entités fédérées?

En Belgique, le pouvoir se divise donc entre 6 gouvernements :

  • le gouvernement fédéral
  • trois gouvernements régionaux
  • deux gouvernements communautaires* 


*L
e gouvernement communautaire flamand a fusionné avec le gouvernement régional flamand. C’est pourquoi on ne parle pas de 3 gouvernements communautaires mais bien de deux.Chaque gouvernement est responsable de prendre des décisions sur des compétences bien définies.

Ainsi, le gouvernement fédéral s’occupe entre autre des décisions par rapport aux affaires étrangères, la défense nationale, la justice, les finances, la sécurité sociale. Il gère également une partie importante de la santé publique et des affaires intérieures.

Les Communautés auront le pouvoir de décision notamment sur l’enseignement, la culture, la santé, l’aide aux personnes.

Quant aux Régions, elles s’occupent de tous les domaines qui touchent à « l’occupation du territoire » comme l’environnement, l’économie, l’emploi ou encore le logement.

À chacun son boulot!

Chacun peut prendre ses décisions en tout autonomie par rapport à ses propres compétences.

Par exemple, l’État fédéral ne peut rien décider en matière d’enseignement. Ce sont les Communautés qui gère cette compétence. L’État ne peut donc pas légiférer sur l’enseignement. Et il ne peut pas non plus empêcher une Communauté de légiférer sur une de ses compétences.

De même, les Régions et les Communautés n’ont rien à dire par rapport à la défense nationale. Dans cette matière, c’est l’État qui décide.

Et les Provinces et Communes dans tout ça?

Les Provinces et les Communes sont des autorités politiques qui agissent à un niveau plus local.

Contrairement aux 3 autres niveaux de pouvoirs, les Provinces et les Communes doivent suivre les décisions prises par les autorités supérieures. Elles ne sont donc pas autonomes dans leurs compétences. Elles sont sous l’autorité de l’État fédéral, des Régions et des Communautés.

Un petit résumé du système politique belge en vidéo

Et les élections en Belgique ?

Pour chaque niveau de pouvoir, il y a un scrutin. Tu peux donc voter pour chaque entité.

L’appel à voter a lieu tous les 5 ans pour élire le parlement fédéral et les parlements de ta Communauté et de ta Région.

En outre, tous les 6 ans, il faudra élire les conseiller provinciaux et communaux.

Sans oublier les élections européennes qui ont lieu tous les 5 ans et te permettent de voter pour élire les représentants belges au Parlement Européen.

Infor Jeunes Bruxelles propose une animation sur cette thématique en partenariat avec le Parlement bruxellois, “Ta voix, ton choix. A toi de voter !”.

L’obligation de voter

En Belgique, le vote est secret et obligatoire. En plus d’un droit, il est aussi un devoir.

Ainsi, si tu entres dans les conditions pour pouvoir voter , tu devras te rendre aux urnes le jour des élections. Si tu ne le fais pas, tu risquerais des sanctions.

Toutefois, sache que tu peux être dispensé de devoir te rendre aux urnes si tu peux invoquer certains motifs comme les études, la maladie, des raisons professionnelles, séjour temporaire à l’étranger. Mais il faudra demander une dispense et tu devras voter par procuration. C’est-à-dire demander à une personne de voter pour toi. Si tu ne le fais pas, tu encoures les mêmes sanctions que n’importe quel autre citoyen : une amende de 40 à 80 € (ou entre 80 et 200 € en cas de récidive). Ces amendes sont cependant rarement appliquées.

Le vote blanc

Si tu n’as été convaincu par aucun candidat ou que tu ne souhaites simplement voter pour personne, tu peux voter blanc. Cela signifie que ton bulletin de vote ne sera pas comptabilisé.

Contrairement à certaines rumeurs, un vote blanc ne va à personne. Il ne va donc pas à la « majorité ». En fait, on dit qu’un vote blanc va à la majorité dans le sens où, en votant blanc, tu acceptes de t’incliner face au parti qui obtient la majorité des voix. Ta voix n’étant pas comptabilisée, elle n’a  aucun poids dans le calcul des votes. Tu acceptes ainsi de suivre la majorité.

Les partis politiques en Belgique

En Belgique, lors des élections, tu dois donner ton vote à un parti politique ou un candidat membre d’un parti politique. Les partis sont des associations de personnes qui poursuivent le but de participer à la gestion d’un ou de plusieurs niveaux de pouvoir du pays. Chaque parti propose un projet global de société.

Les partis se positionnent généralement sur un axe gauche-droite et selon une couleur politique.

Chaque couleur politique renvoie souvent à une conception idéologique, philosophique ou spirituelle de la vie en société. C’est pour cela que tu entendras parfois parler des « Verts », des « Bleus », des « Jaunes », etc.  Si tu veux en savoir plus, nous t’invitons à jeter un œil sur ce site : Culture-santé.

Avant chaque élection, les partis publient généralement leurs programmes politiques. C’est une bonne base pour t’informer des projets et priorités que chacun présente et éventuellement choisir le parti ou le candidat qui se rapproche le plus de tes valeurs et convictions.

Le guide citoyenneté d’Infor Jeunes Bruxelles

Si tu veux aller plus loin dans cette thématique, on a réalisé un petit guide citoyenneté. Il s’adresse à tous les jeunes qui se posent des questions sur leur engagement citoyen, politique ou militant.

On y aborde des thèmes comme la politique en Belgique, la démocratie, le droit de vote, les pétitions, les manifestations, les grèves ou encore la désobéissance civile.

Tu peux télécharger une version pdf du guide:

N’hésite également pas à proposer à ton école de participer à notre animation sur les élections au Parlement bruxellois: Animation « Ta voix, ton choix… à toi de voter! »

Si tu as des questions, n’hésites pas à nous contacter ou à te rendre directement dans l’une de nos permanences près de chez toi 🙂

Actualité récente :

Articles liés :

L'article t'a plu? Partage le :

Après la lecture de cet article, tu as encore des questions ? Notre équipe se fera une joie de t’aider !

Vous pouvez commenter cet article

Tu as vécu une expérience en rapport avec cet article ? Tu souhaites la partager ?
N’hésites pas à nous envoyer un texte de ta plume, peut-être qu’il sera publié !