20 octobre 2020

Prendre rendez-vous chez le gynéco: pourquoi, quand et à quoi m’attendre?

Tu as sûrement entendu parler d’Octobre Rose ? Chaque année, le mois d’octobre est un mois de sensibilisation à la lutte contre le cancer du sein. Du coup, on profite de cette occasion pour rappeler que si tu n’as pas encore été consulter un gynécologue cette année, il est peut-être temps de prendre un rendez-vous chez ton gynéco pour ton contrôle annuel 🙂

Il est en effet conseillé aux femmes de consulter un gynécologue une fois par an. Même si tu ne prends pas de contraception ou de traitement particulier, une petite visite annuelle s’impose afin de contrôler si tout est ok.

Lors de cette « visite de contrôle », le gynécologue procède généralement à plusieurs examens dont un frottis destiné à dépister à temps un cancer du col de l’utérus et ses stades préliminaires et une palpation des seins et des aisselles à la recherche d’une éventuelle grosseur afin de dépister à temps un cancer du sein.

Alors on va pas se mentir, la visite chez le gynécologue, c’est pas le moment le plus agréable de notre vie. Mais ce n’est pas si terrible non plus. Du coup, si tu hésites encore à y aller parce que tu ne sais pas trop à quoi t’attendre ou que tu appréhendes un peu ce rendez-vous, voici une petite liste de questions-réponses qui devrait t’aider à y voir plus clair.

Et si après le lecture de cet article certains points ne sont pas encore clairs où que tu as encore quelques craintes dont tu voudrais parler, n’hésite pas à nous contacter où à nous poser ta question via l’onglet ci-dessous. C’est gratuit et anonyme.

Avant toute chose, c’est quoi un gynécologue?

Le gynécologue est une médecin, c’est LE spécialiste de l’appareil génital féminin, des seins et des affections associées.

À quel âge dois-tu prendre un rendez-vous chez le gynéco pour la première fois? Dois-tu attendre ton premier rapport? Où y aller seulement en cas de souci?

Non, il n’y a pas de conditions ou d’âge précis à partir duquel il faudrait commencer à consulter régulièrement un gynécologue. Si tu as des questions sur ton corps, sur tes règles, ta sexualité ou autre,  alors ça peut être le bon moment. Prendre rendez-vous chez un gynécologue ne signifie pas automatiquement avoir vie sexuelle active. Certaines d’entre nous y vont pour des questions liées à leurs règles, à la contraception ou simplement pour faire une visite de contrôle.

Par contre, certaines situations peuvent nécessiter une consultation d’urgence chez le gynéco : un rapport à risque, un retard de règles, des pertes ou des saignements vaginaux inhabituels ou encore des démangeaisons génitales.

Et si tu as des rapports sexuels, dois-tu automatiquement prendre rendez-vous chez le gynéco?

Non, ce n’est pas une obligation. Par contre, cela peut être utile car des questions peuvent se poser sur la contraception ou les IST par exemple.

Peux-tu prendre rendez-vous seule même si tu es mineure? Tes parents seront-ils au courant?

Une jeune fille, même mineure, a le droit de consulter seule un gynécologue, avec ou sans l’accord de ses parents. Le médecin est d’ailleurs soumis au secret médical il ne peut divulguer à d’autres personnes des informations sur ses patientes. Ils ne peuvent même pas dire, à qui que ce soit (ta famille y compris) s’ils t’a rencontré ou non.

Et si, au contraire, tu souhaites être accompagnée?

C’est également possible, tout dépend surtout de ton choix et du motif de la consultation.

Comment se passe le premier rendez-vous chez le gynéco?

Comme pour n’importe quel autre médecin, la consultation dépend du motif.

Elle peut consister seulement en une prise de contact, mais peut aussi avoir un caractère plus «médical», en cas de symptôme particulier.

Dans tous les cas, elle débute par une discussion sur le motif de la visite, sur l’écoute de tes questions qui pourraient conduire à un examen qui te sera expliqué.

Quels sont les types d’examens qu’un gynécologue pratique ?

Selon le motif de ta visite, le gynécologue peut pratiquer différents examens.

Le toucher vaginal

Le médecin insère deux doigts dans le vagin, tout en palpant le bas-ventre avec l’autre main pour vérifier l’utérus, les ovaires et le périnée. Le toucher vaginal permet d’apprécier la taille de l’utérus, sa position, sa sensibilité, sa mobilité. Puis de chaque côté, le gynécologue palpe les ovaires à la recherche d’une éventuelle masse anormale.

Le toucher vaginal est inconfortable mais il n’est pas douloureux. Comme pour les autres interventions, ton gynécologue doit toujours obtenir ton consentement avant de pratiquer cette intervention.

Le frottis

Il s’agit de prélever des cellules dans le col de ton utérus. Le but du frottis est de vérifier si ces cellules sont saines afin de prévenir le cancer du col de l’utérus. Le frottis s’effectue au moyen d’un spéculum, un petit instrument en métal qui permet d’écarter les parois du vagin pour atteindre le col avec le coton-tige.

Tout comme le toucher vaginal, le frottis n’est pas vraiment agréable mais il n’est par contre pas douloureux non plus.

La palpation

Il s’agit de palper tes seins, le contours de tes seins ainsi que la zone autour de tes aisselles afin de vérifier qu’il n’y ait pas de masse anormale qui se développe et ainsi prévenir le développement d’un cancer du sein.

N’hésite jamais à demander à ton gynéco de te montrer comment effectuer ce contrôle toi-même.

L’échographie vaginale

Lors d’une échographie, le gynécologue introduit une sonde ultrasonique dans le vagin. Cela permet de visualiser particulièrement bien et en temps réel l’utérus, les trompes et les ovaires.

Cet examen n’est pas systématique. Il est par exemple utilisé chez les femmes qui ont choisi de porter un stérilet ou pour confirmer une grossesse.

Bien que cet examen puisse paraître impressionnant, il n’est pas douloureux non plus.

Le dépistage des IST

Si tu as une vie sexuelle active, il est important de demander à se faire dépister, particulièrement si tu as eu des rapports à risque.

Afin de vérifier que tu ne sois porteuse d’aucune IST, le gynécologue peut pratiquer différents examens. Le frottis vaginal permettra de contrôler la flore vaginale et d’éventuellement détecter la présence de mauvaises bactéries ou de virus. Une prise de sang pourra également être effectuée pour écarter certaines IST qui ne sont détectables que via le sang, comme c’est le cas pour le VIH ou les hépatites.

Est-ce que l’examen fait mal?

En principe, l’examen gynécologique ne doit pas être douloureux, au pire il peut être inconfortable. Il n’y a aucun risque de lésion de l’hymen. En effet, le gynécologue a recours à des instruments (le spéculum) adaptés à l’anatomie de chacune et à sa virginité.

Tu ne t’es pas sentie à l’aise pendant ton rendez-vous chez le gynéco?

Contrairement à ce que l’on peut penser la consultation n’est pas forcément un mauvais moment à supporter.

Si ton gynécologue (comme n’importe quel autre médecin) ne t’as pas convaincue, libre à toi de changer jusqu’à ce que tu trouves une personne avec qui tu te sens en confiance.

C’est important que tu puisses te sentir à l’aise avec ton gynécologue. Que ce soit pendant l’examen, mais également pour lui poser toutes les questions qui pourraient te traverser l’esprit.

Comment choisir un gynécologue?

Il n’y a pas de formule magique pour choisir un « bon » gynécologue. La perception du « bon » gynécologue sera d’ailleurs variable d’une femme à l’autre. Certaines femmes n’imaginent par exemple pas consulter un gynécologue homme, alors que d’autres préfèrent. Tu peux choisir ton gynécologue selon différents critères: les prix qu’il pratique, le lieu où il consulte, si c’est une femme ou un homme, si c’est facile d’obtenir un rendez-vous rapidement ou non, etc. Comme dit plus haut, le plus important sera que tu te sentes à l’aise, écoutée et entendue.

Si tu cherches un gynécologue une piste pourrait être d’en parler autour de toi, avec tes amies, ta famille ou des connaissances. Une autre piste est de te rendre dans un centre de planning familial.

Quoiqu’il en soit, comme dit plus haut, si tu ne te sens pas à l’aise pendant ou suite à une consultation, n’hésite jamais à changer de gynécologue pour la visite suivante. C’est important que tu te sentes bien.

Combien coûte une visite chez le gynécologue ?

Les prix peuvent varier d’un spécialiste à un autre.

En prenant rendez-vous chez le gynéco, vérifie si ton médecin est conventionné ou non. Si il est conventionné, cela signifie qu’il s’engage à respecter le tarif légal, sans supplément d’honoraire. En d’autres termes, la consultation te sera entièrement remboursée.

Si le gynécologue n’est pas conventionné, cela signifie qu’il peut augmenter ses tarifs et faire payer plus cher. La mutuelle ne te remboursera que le tarif légal, le reste sera à ta charge.

Attention, certains médecins conventionnés ne le sont qu’à certaines heures ou certains jours. Ils peuvent, par exemple, proposer des rendez-vous comme médecin conventionné en journée mais passer en tarif non-conventionné pour les rendez-vous du soir. N’hésite jamais à poser la question lors de la prise de rendez-vous.

Dans les centre de planning familial, la consultation médicale coûte maximum 6€ pour les personnes en ordre de mutuelle et +/- 25€ pour les autres (tarif conventionné).

Attention, certains frais en plus pourraient t’être réclamés. Comme par exemple le coût de l’analyse des examens que le gynécologue aurait fait ou le coût d’une échographie. Encore une fois, le prix ne doit pas être un obstacle à une consultation gynécologique et tu ne dois pas hésiter à poser clairement la question si cela t’inquiète.

 

Tu as d’autres questions sur le sujet? N’hésite pas à nous les poser via l’onglet “Pose ta question” ci-dessous. Tu peux également nous appeler au 02 514 41 11.

Actualité récente :

L'article t'a plu? Partage le :

Après la lecture de cet article, tu as encore des questions ? Notre équipe se fera une joie de t’aider !

Vous pouvez commenter cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Tu as vécu une expérience en rapport avec cet article ? Tu souhaites la partager ?
N’hésites pas à nous envoyer un texte de ta plume, peut-être qu’il sera publié !