7 avril 2021

Les assurances: c’est quoi et comment ça fonctionne?

Que ce soit lors de l’achat d’un nouveau téléphone, lorsque tu pars en vacances, à l’acquisition de ta première voiture, lors de la signature de ton contrat de bail ou encore si tu te blesses… un jour ou l’autre tu seras certainement confronté au système des assurances.

Mais au fond, qu’est-ce qu’une assurance? Comment ce système fonctionne? Quel est l’intérêt d’en prendre une? Ou, au contraire, quand se méfier d’un contrat d’assurance qui nous est proposé? À quoi faire attention? Et quand suis-je obligé de souscrire à une assurance?

Les assurances: anticiper l’imprévu

Une assurance est un système qui permet de couvrir les frais que certains risques de la vie entraînent. Par exemple, couvrir des frais engendrés par un accident, par un vol, par un événement imprévu.

En échange de cotisations, c’est-à-dire de paiement réguliers, les assureurs garantissent aux assurés de rembourser les frais liés à un dégât humain ou matériel. L’assurance te permet donc d’anticiper la possibilité qu’un événement imprévu surgisse et de te protéger face aux dégâts financiers que cet événement entraînerait.

Par exemple, lorsqu’un vendeur te propose de signer un contrat d’assurance contre le vol à l’achat d’un nouveau téléphone, il anticipe la possibilité que ton téléphone soit volé et que tu doives donc en racheter un.  De même, en prenant une assurance hospitalisation, tu anticipes le fait que tu pourrais te blesser dans le futur. Dans les deux cas, si tu es assuré, ton assurance prendra alors en charge les frais liés au vol ou à l’accident.

Les assurances: un système de mutualisation des risques

Ce système est possible car il est fondé sur ce qu’on appelle la “mutualisation des risques”.

Comment ça fonctionne?

L’assureur signe un grand nombre de contrats d’assurance avec un grand nombre de personnes. Pour tous les contrats, l’assureur perçoit les cotisations de ses assurés. Donc, chaque mois, l’assureur reçoit des sommes d’argent qui forment en quelque sorte un “pot commun”.

Lorsqu’un des assurés fait face à un dégât imprévu, l’assureur va alors piocher dans le “pot commun” afin de couvrir les frais qu’a entraîné ce dégât. Ainsi, en quelque sorte, tous les assurés sont liés entre eux par un système de solidarité et de partage des risques.

Dans cette optique, disons que la contrepartie est qu’en souscrivant à un contrat d’assurance, une personne s’engage à verser chaque mois une somme d’argent. Mais il est possible que l’assurance ne doive jamais intervenir pour elle car aucun dégât couvert  ne surviendra.

Donc, si tu as signé une assurance pour ton téléphone et que tu ne te le fais jamais volé… tu auras payé pour “rien”, si ce n’est ta tranquillité d’esprit.

Mais du coup, quand prendre une assurance?

En Belgique, seules quelques assurances sont obligatoires. C’est le cas de l’assurance maladie (mutuelle) ou encore de l’assurance responsabilité véhicule. Tu trouveras toutes les informations sur ces assurances obligatoires dans notre article: Quelles assurances sont obligatoires en Belgique?

Au-delà des assurance obligatoires, les assurance auxquelles tu souscriras dépendent entièrement de toi. De ton style de vie, de tes loisirs et de ton besoin de sécurité.

Par exemple, si tu pars au ski, il y a des chances qu’on te propose une assurance qui couvre les blessures dans la cadre des sports extrêmes.  Si ton voyage se résume à descendre tranquillement une piste de temps en temps et à surtout profiter de la station, te balader et un peu faire la fête… Est-ce vraiment utile de t’assurer alors que ta prise de risque n’est pas énorme? Ce sera à toi de voir et à toi de faire le calcul.

De même, si tu ne t’es jamais fait voler ton téléphone et que tu as tendance à prendre soin de ses affaires et à être plutôt vigilant… est-ce vraiment nécessaire de payer des cotisations qui couvrent ton téléphone contre le vol?

Notre conseil

Prends le temps d’y réfléchir sereinement et de faire le calcul.

Compare le prix total que tu paieras à l’assureur et le prix que l’incident couvert te coûterait.

Dans le cadre de la vente de biens de consommation, les vendeurs ont parfois tendance à beaucoup insister ou à avoir des discours très persuasifs par rapport aux assurances. Alors on ne dit pas qu’ils ont tort et qu’une assurance est inutile. Mais par contre, ne plie pas sous la pression trop vite et prends le temps de réfléchir. Et puis, surtout, lis bien le contrat d’assurance avant de le signer.

assurances

Le contrat d’assurance ou “police d’assurance”

Le contrat précise les droits et les obligations des deux parties, c’est-à-dire l’assureur et l’assuré.

Il doit contenir :

  • Le montant des cotisations que tu dois payer

Ce montant dépend généralement de la nature du risque qui est couvert mais aussi de l’intensité du risque dans le contexte de l’assuré. C’est-à-dire dans quelle proportion il est possible que le risque survienne.

C’est par exemple pour cette raison qu’une assurance auto coûte plus cher à un jeune conducteur: l’intensité, c’est-à-dire la proportion du risque qu’il fasse un accident, est plus grande que chez les conducteurs plus expérimentés.

  • Le(s) risque(s) couvert(s)

Tout ce que l’assurance couvre doit être indiqué dans le contrat.

Par exemple, dans le cas de l’assurance pour le ski, en cas d’accident, est-ce que les dégâts matériels sont également pris en compte? Ou seuls les frais médicaux sont pris en charge? Et quid si tu dois te faire rapatrier en hélicoptère?

  • La liste d’événements garantis par l’assureur

C’est-à-dire les situations dans lesquelles les dégâts surviennent doivent être explicitées.

Par exemple, pour une assurance rapatriement voyage, l’assureur précisera dans quel cas l’assuré est pris en charge: catastrophe naturelle? décès d’un proche dans le pays d’origine? Pandémie?

Lis attentivement tous ces points car c’est malheureusement les petites lignes dans ce type de contrat qui peuvent poser problème.

Reprenons une fois encore l’assurance contre le vol pour un téléphone

Voici quelques questions à se poser avant de signer le contrat:

Est-ce que le contrat précise que c’est pour tous les vols? Ou est-ce qu’il ne couvre que certains vols? Par exemple, uniquement les vols avec agression ou effraction? Combien de temps est-ce que la garantie couvre le téléphone? Comment se calcule l’indemnisation en cas de vol? Est-ce qu’on te rembourse le prix que tu as payé? Ou est-ce une estimation de la valeur du téléphone au moment du vol? Y a-t-il un plafond de remboursement, c’est-à-dire une somme maximale que l’assurance remboursera? Et si tu te fais voler ton téléphone une deuxième fois, l’assurance intervient toujours? Y a-t-il une franchise? C’est-à-dire une partie des coûts qui restera malgré tout à ta charge? Quid si tu te fais voler ton téléphone à l’étranger?

Bref, pour une simple assurance pour un téléphone il y a déjà pas mal de questions qui surviennent… on te laisse imaginer le nombre de questions à se poser dans le cas d’une assurance voiture, maison ou voyage.

assurances
D’ailleurs, en parlant de voyage, un bel exemple de la subtilité des contrats d’assurance est celui des assurances voyages dans le contexte du coronavirus. En mars 2020, la grande majorité des assurances ne sont pas intervenues pour le remboursement de vols ou dans les coûts de rapatriement des voyageurs parce que le motif “pandémie” n’était pas couvert par leur contrat. Et oui… pas toujours facile d’anticiper tous les risques.

Comment faire pour souscrire à une police d’assurance?

En Belgique, tu peux souscrire à un contrat d’assurance de 4 façons:

– Directement chez une compagnie d’assurance. Dans ce cas, tu peux généralement soit prendre un rendez-vous, soit directement souscrire en ligne.

– Chez un agent d’assurance, c’est-à-dire un professionnel qui est lié à une compagnie d’assurance définie et qui se charge donc de bien tout expliquer aux potentiels clients.

– Chez un courtier en assurance, c’est-à-dire un professionnel qui peut travailler avec plusieurs compagnies d’assurances et peut dès lors comparer l’offre existante. Cela permet de prendre différentes assurances chez un même courtier mais dans différentes compagnies d’assurance.

– Chez un bancassureur, c’est-à-dire une banque qui propose également un service assurance. Il arrive souvent, par exemple, que des banques lient les prêts pour des achats immobiliers aux assurances logements de chez elles.

Quoiqu’il en soit, n’hésite jamais à comparer les différentes offres avant de souscrire chez l’une ou l’autre compagnie d’assurance. Différents comparateurs en ligne existent.

Actualité récente :

Articles liés :

L'article t'a plu? Partage le :

Après la lecture de cet article, tu as encore des questions ? Notre équipe se fera une joie de t’aider !

Vous pouvez commenter cet article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Tu as vécu une expérience en rapport avec cet article ? Tu souhaites la partager ?
N’hésites pas à nous envoyer un texte de ta plume, peut-être qu’il sera publié !