24 novembre 2021 / Tags : AmourFamilleSexualitéPrévention

Les violences dans les relations amoureuses

Quel que soit ton âge, que tu sois à l’école, aux études supérieures, en train de te lancer dans une année sabbatique d’expériences internationales, en train de chercher un emploi ou en train de vivre ta vie, il arrive de rencontrer une personne et de démarrer une relation amoureuse. Dans une relation, les attentes varient d’une personne à l’autre, évoluent à leur propre rythme.

Il est alors possible que les attentes et les envies de chacun ne correspondent pas.

Et si nos attentes et envies ne correspondent pas, comment on fait du coup?

Pour que chaque partenaire soit et se sente respecté, le plus judicieux serait de parvenir à un accord et ce n’est pas toujours facile. Parfois, ça arrive de se disputer et à n’importe quel âge l’agressivité peut exprimer un désaccord. Ces disputes peuvent permettre d’être au clair avec l’autre.

Ici, il ne s’agit pas de parler de disputes qui se produisent dans une relation amoureuse. La différence, au final, c’est le côté très persistant, répété, voire harcelant de comportements qui visent à te contrôler ou à te dominer.

Que ça vienne d’un amoureux ou d’autres camarades, à l’école ou pas nous t’encourageons à briser le silence. D’ailleurs, si ça se produit à l’école, tu peux contacter notre service harcèlement qui est disponible pour te recevoir et parler de tout ça: Le service de lutte contre le harcèlement d’IJBXL

Tu es en droit de dire “non” à ce dont tu n’as pas envie. Tu es en droit d’être respecté par ton partenaire pour tes choix. Et tu es en droit de ne pas te voir imposer une décision à ton insu ou en usant la contrainte, la force ou la menace. L’autre partenaire est, tout autant en droit d’être respecté et il est en droit de ne pas se voir imposer une décision à son insu ou en usant la contrainte, la force ou la menace.

Est-ce que c’est vraiment de l’« amour » si ça fait si mal ?

Quand c’est répété, que c’est avec l’objectif de te contrôler ou te dominer, que ça devient de plus en plus grave et que tu as peur, c’est vraiment de la violence. Cette violence a plusieurs phases et peut prendre plusieurs formes. Et la violence peut continuer même après la fin de la relation « amoureuse ».

violence relations amoureusesSource: Amnesty International

Différentes formes de violences dans les relations amoureuses

Tu t’imagines bien, quand on dit LA violence… c’est très générique car en réalité elle n’est pas unique. En fait, ça arrive, ça se manifeste de plein de manières différentes. La violence dans une relation amoureuse, cela peut être des violences physiques, des violences psychologiques, des violences sexuelles, des violences économiques. L’objectif est alors bien de faire peur, de diminuer la confiance en soi, de menacer et créer l’insécurité, d’intimider, de manipuler, d’empêcher l’autre d’être autonome, en la privant de moyens financiers par exemple.

violence relations amoureuses
Dans la définition qui est donnée ci-dessous on peut avoir l’impression que ça ne concerne que les personnes majeures. Mais ce n’est pas le cas. Soyons clairs, cette violence et cette loi concernent tout le monde. Alors, que tu sois majeur ou mineur, que tu aies une sexualité active ou non, tu as le droit et tu es légitime de briser le silence face à ces comportements.

Encadrées par la loi du 8 février 2006, les violences conjugales sont définies en Belgique comme ceci :

« Les violences dans les relations intimes sont un ensemble de comportements, d’actes, d’attitudes de l’un des partenaires ou ex-partenaires qui visent à contrôler et dominer l’autre.
Elles comprennent les agressions, les menaces ou les contraintes verbales, physiques, sexuelles, économiques répétées ou amenées à se répéter portant atteinte à l’intégrité de l’autre et même à son intégration socio-professionnelle.
Ces violences affectent non seulement la victime, mais également les autres membres de la famille, parmi lesquels les enfants. Elles constituent une forme de violence intrafamiliale.
Il apparaît que dans la grande majorité, les auteurs de ces violences sont des hommes et les victimes des femmes. Les violences dans les relations intimes sont la manifestation, dans la sphère privée, des relations de pouvoir inégal entre les femmes et les hommes encore à l’œuvre dans notre société. »

violence relations amoureuses

Violences dans les relations amoureuses: vers qui se tourner ?

La Fédération Wallonie Bruxelles a rassemblé tous les services qui peuvent te venir en aide. Tu peux télécharger cette image au format pdf sur ton smartphone/ordinateur ou cliquer sur les liens sous l’image.

Écoute Violences Conjugales
SOS Viol
SOS Enfants, joignable au numéro 103 de 9h à minuit
Centre de prise en charge des violences sexuelles
SOS Parents
– Si tu crains d’être violent envers ton partenaire: Asbl Praxis
Centre de prévention du suicide
– Si tu as besoin d’une aide juridique ou d’un avocat, tu retrouveras toutes les infos sur notre article sur l’aide juridique gratuite (ou presque)

Violences et relations amoureuses: pour aller plus loin

– La vidéo de prévention de la Fédération Wallonie Bruxelles:

L’article et le dossier sur les violences conjugales d’Amnesty International:

Actualité récente :

Articles liés :

L'article t'a plu? Partage le :

Après la lecture de cet article, tu as encore des questions ? Notre équipe se fera une joie de t’aider !

Vous pouvez commenter cet article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Tu as vécu une expérience en rapport avec cet article ? Tu souhaites la partager ?
N’hésites pas à nous envoyer un texte de ta plume, peut-être qu’il sera publié !