16 juin 2021 / Tags : Aide socialeAutonomieDroits sociaux

Quelles aides financières pour les personnes en situation de handicap ?

Ton enfant ou toi êtes porteur d’un handicap et tu souhaites savoir quelles aides financières tu pourrais avoir? Dans cet article nous abordons les principales aides existantes.

Tableau récapitulatif – Aides financières pour les personnes en situation de handicap

Supplément aux allocations familiales

Les caisses d’allocations familiales peuvent octroyer un supplément d’allocations familiales pour les enfants bénéficiant des allocations familiales et qui sont atteints d’une affection occasionnant une diminution de leurs aptitudes physiques ou mentales. Pour en bénéficier, l’enfant doit être âgé de 0 à 21 ans.

Tu dois introduire la demande auprès de ta caisse d’allocations familiales. Ta caisse la transmettra alors au SPF Sécurité sociale qui te contactera pour organiser l’évaluation de l’affection ou du handicap. On évalue trois « piliers » :

> Les conséquences physiques et mentales de l’affection;

>Les incidences sur les activités, la vie quotidienne de l’enfant (mobilité, faculté d’apprentissage, hygiène corporelle ,etc.);

> Les conséquences de l’affection pour la famille/le ménage (traitement médical, déplacements nécessaires, adaptation de l’environnement, achat de matériel, etc.)

Si tu remplis les conditions pour obtenir ce supplément, tu peux le conserver jusqu’à tes 21 ans. Il n’est pas nécessaire d’avoir un statut d’étudiant ou de demandeur d’emploi. A partir de 18 ans, tu pourrais cependant perdre ces allocations si tu as des revenus. Contacte ta caisse pour en savoir plus.

A partir de 21 ans, tu n’auras plus droit au supplément. Tu conserveras le droit aux allocations familiales au taux ordinaire jusqu’à tes 25 ans si réponds aux mêmes conditions que les autres jeunes.

Bon à savoir – A partir du premier jour du mois qui suit ton 17ème anniversaire, tu peux déjà introduire une demande d’allocations aux personnes handicapées (pour adultes, voir ci-dessous). Tu ne percevras ces allocations qu’à partir de 18 ans, mais la procédure étant longue, tu peux introduire la demande à l’avance.

Les allocations pour personnes handicapées adultes

La Direction générale Personnes handicapées du SPF Sécurité sociale est compétente pour reconnaitre le handicap d’une personne. En outre,  si les conditions sont remplies elle peut octroyer deux allocations différentes aux adultes de moins de 65 ans porteurs de handicap.

1. L’allocation de remplacement de revenus

L’allocation de remplacement de revenus est une allocation destinée à compenser en partie le revenu que tu ne peux pas gagner en raison de ton handicap. Pour pouvoir l’obtenir il faut qu’on reconnaisse que ta capacité de gain ait été réduite à 1/3 ou moins de ce qu’une personne valide peut gagner en exerçant un métier sur le marché général du travail. Pour cette estimation, on ne tient pas compte des entreprises de travail adapté.

Tout d’abord, il faut qu’on reconnaisse cette situation d’un point de vue médical. Ensuite, pour obtenir une allocation, il faut remplir des conditions de nationalité ou de séjour. Il faut également résider principalement et effectivement en Belgique. De plus tes revenus et ceux de ton partenaire éventuel ne doivent pas dépasser certains plafonds.

aides fiancières handicap

2. L’allocation d’intégration

L’allocation d’intégration compense les coûts supplémentaires supportés par une personne en situation de handicap afin de pouvoir participer à la vie sociale. Pour l’obtenir, il faut qu’on reconnaisse que ton autonomie est réduite en raison de ton handicap.

Pour évaluer ta réduction d’autonomie, on évaluera comme tes difficultés à te déplacer, à manger ou préparer ta nourriture, à assurer ton hygiène personnelle et à t’habiller, à assurer l’hygiène de ton habitat et les tâches ménagères, ta capacité à être conscient des dangers et à les éviter et ta capacité à vivre sans surveillance et enfin tes difficultés pour communiquer et avoir des contacts sociaux.

Là aussi, lorsque ta réduction d’autonomie est reconnue, on vérifiera dans un deuxième temps si tu remplis les conditions de nationalité/séjour/résidence et de revenus pour obtenir l’allocation.

Le montant de l’allocation d’intégration dépendra de ton degré de perte d’autonomie et de ta situation familiale. Contrairement à l’allocation de remplacement de revenu, seul ton revenu sera pris en considération dans le calcul.

Tu peux consulter les conditions d’octroi des allocations plus en détail sur le site de la Direction générale Personnes handicapées.

Pour introduire la demande d’allocations de remplacement de revenu et d’intégration tu peux te rendre le site de la DGPH. Tu peux aussi te faire aider par ta commune, le CPAS de ta commune ou encore ta mutuelle.

Bon à savoir – Pour les personnes de plus de 65 ans en situation de handicap, il existe une aide spécifique : l’allocation d’aide aux personnes âgées.

Les indemnités de la mutuelle et l’allocation pour l’aide d’une tierce personne

Les travailleurs salariés, les chômeurs et les travailleurs indépendants qui ne peuvent plus travailler à cause d’une maladie ou d’un accident ont droit à des indemnités d’incapacité de travail de la mutuelle (ou à une indemnité d’invalidité après un an d’incapacité).

Par ailleurs, si tu bénéficies de ces indemnités depuis 3 mois au moins, et que tu éprouves des difficultés à accomplir des actes courants de la vie journalière, tu peux prétendre à une allocation pour l’aide d’une tierce personne. Il s’agit d’une allocation journalière forfaitaire qui s’ajoute à l’indemnité d’incapacité de travail. La demande doit être introduite auprès de ta mutualité. Le médecin-conseil évaluera le degré de nécessité de l’aide d’une tierce personne sur base des activités d’une série de critère (les mêmes que pour l’allocation d’intégration évoquée ci-dessus). Tu trouveras plus d’informations sur le sujet sur le site de l’INAMI et auprès de ta mutuelle.

Les aides pour l’accès aux soins de santé

Il existe différentes mesures au niveau des mutuelles pour favoriser ton accès aux soins de santé. Ainsi, il existe des aides particulières pour les malades chroniques, d’autres pour les personnes ayant de faibles revenus, pour les personnes dépendantes, des remboursements pour des prothèses, des aides à la mobilité, etc.

Les mutuelles peuvent également t’aider financièrement si tu as besoin de soins ou d’aide à domicile.

Renseigne-toi auprès de ta mutuelle sur toutes les aides existantes en fonction de ta situation médicale et financière. Les mutuelles ont un service social où les assistants sociaux peuvent répondre à tes questions et t’aider dans tes démarches.

aides fiancières handicap

Les avantages sociaux et fiscaux

Si tu as un handicap qui est reconnu, tu pourrais avoir droit à certains avantages sociaux et fiscaux (par exemple : réductions d’impôts, carte de parking, tarif social pour le téléphone, tv et internet, etc.)

Tu trouveras plus d’informations sur le site de la Direction générale Personnes handicapées.

Bon à savoir – Il vaut parfois la peine de demander la reconnaissance médicale de ton handicap même si tu ne remplis pas toutes les autres conditions obtenir les allocations pour personnes handicapées. Car cela pourrait peut-être t’ouvrir le droit à certains de ces avantages sociaux et fiscaux.

Les aides du Service Phare

Le service PHARE (Personne Handicapée Autonomie recherchée) est un service public de la région de Bruxelles Capitale qui apporte informations, conseils et interventions financières aux personnes en situation de handicap en Région bruxelloise.

Ce service propose notamment :
– Des aides financières individuelles à l’intégration (pour l’achat de matériel, l’aménagement d’une habitation, …);
– Un budget d’assistance personnelle (pour rémunérer des personnes qui aident à la vie quotidienne);
– Des aides pour faire appel à l’assistance d’un interprète en langue des signe;
– Interventions dans des frais de déplacements.

Le service Phare peut aussi t’aider à trouver un travail (adapté ou pas), à te former, à chercher un loisir ou un travail bénévole, t’aider dans la recherche d’un logement adapté ou d’un centre d’accueil de jour, etc.

Autres avantages

La reconnaissance de ton handicap peut ouvrir des droits dans divers domaines : logement (par exemple : points de priorité pour les logements sociaux), formation (par exemple : gratuité de certaines formations), droits pour les aidants proches (droit à certains congés), etc.

N’hésite à surfer sur le site de PHARE pour en savoir plus. Ce service te renseigne sur les aides qui existent dans beaucoup domaines (mobilité, logement, …) et te donne le contact de personnes qui pourront t’aider.

Tu es étudiant en supérieur et es porteur d’un handicap? Tu as peut-être droit à des aménagements raisonnables pour tes études. Consulte notre article sur le sujet: Les aménagements raisonnables dans l’enseignement supérieur pour les étudiants en situation de handicap

Actualité récente :

L'article t'a plu? Partage le :

Après la lecture de cet article, tu as encore des questions ? Notre équipe se fera une joie de t’aider !

Vous pouvez commenter cet article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Tu as vécu une expérience en rapport avec cet article ? Tu souhaites la partager ?
N’hésites pas à nous envoyer un texte de ta plume, peut-être qu’il sera publié !